Références

3.000 actifs dans un seul système

Pour les entreprises de construction, il est essentiel de disposer du bon matériel au bon moment sur leurs chantiers. L'entreprise de construction néerlandaise H4A utilise les traqueurs et les tags Suivo pour surveiller ses actifs et ses outils pour enregistrer les informations relatives à l'utilisation, à la localisation et à l'inspection.

À propos

Ayant débuté comme entreprise de construction de routes, Holding de Vier Ambachten, ou H4A en abrégé, s'est développée au point de proposer aujourd'hui un large éventail de services spécialisés, notamment la construction, la construction de routes avec sa propre usine de goudron, l'aménagement paysager, la tuyauterie, les services industriels et l'énergie éolienne. L'entreprise, qui possède des sites à Sas van Gent, Goes, Axel et Zelzate, réalise un chiffre d'affaires annuel compris entre 55 et 60 millions d'euros et emploie 240 personnes.

Le défi

Législation internationale

"Nous n'avions pas une bonne vision de l'endroit où se trouvait notre équipement. Trop de recherches, de tracas et de malentendus", explique le directeur financier Tom Willaert. "Parfois, nous n'avions aucune idée de l'endroit où se trouvait notre propre équipement. Pas très pratique quand on en a besoin. De plus, nous devions trop souvent louer du matériel à des tiers. Il était temps de procéder à une mise à jour." H4A travaille dans plus d'un pays, ce qui augmente la complexité de l'administration et des exigences légales. Par exemple, en Belgique, H4A doit se conformer à la législation sur l'enregistrement au travail pour les chantiers de construction de plus de 500 000 euros et à l'allocation de mobilité. Alors qu'aux Pays-Bas, H4A doit se conformer à la législation relative à l'enregistrement du voyage.  

La solution

S'emparer de tous les actifs

H4A gère désormais toutes ses ressources de manière optimale avec Suivo. Par toutes, nous entendons vraiment tous les types de ressources : des outils, des foreuses, des excavatrices et des conteneurs, aux camions, aux camionnettes et même à ses employés. Entre-temps, 3.000 biens ont été équipés et sont suivis en permanence. "Je suis capable de suivre tout le matériel derrière mon ordinateur", explique Erik Mahu, responsable de l'équipement chez H4A. "Je vois par exemple quand le matériel doit être inspecté. Ainsi, je peux tout planifier parfaitement, bloquer les bons outils pour l'inspection lorsqu'ils arrivent dans l'entrepôt et les remettre en mode "actif" dès que l'inspection est terminée. Cela contribue à rationaliser notre processus de manutention."
Les employés peuvent inspecter leurs équipements via une application sur le smartphone. Pour la sécurité de notre personnel, nos outils et machines doivent être fiables à 100%.
Tom Willaert
Directeur financier

Enregistrement du temps

En outre, l'enregistrement numérique ou électronique des heures est également envisagé. Les employés ne devront plus noter eux-mêmes leurs heures de travail sur des feuilles de papier. La rémunération est calculée automatiquement et ne laisse place à aucune discussion. "H4A a actuellement de nombreux projets en Belgique où le check-in-at-work est obligatoire", poursuit Willem Verhelst, manager chez H4A. "Pour le moment, nous le faisons encore manuellement via l'ordinateur portable, en utilisant la déclaration Limosa. À l'avenir, cela deviendra beaucoup plus facile si nous travaillons avec le module check-in-at-work de Suivo. " Les temps de conduite peuvent également être enregistrés automatiquement. De cette manière, Suivo aide les employés de l'administration des salaires à se conformer aux différentes règles de la législation. En Belgique, il automatise l'allocation de mobilité et aux Pays-Bas, l'enregistrement des déplacements.

Les résultats

À l'avenir, le système deviendra encore plus intéressant pour H4A : les balises LoRa permettront de suivre le matériel dans toute la Belgique et aux Pays-Bas en cas de vol.

  • Ce champ est destiné à la validation et doit être laissé inchangé.